Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Agrithéâtre,

L'Agrithéâtre,

le lieu culturel qui se construit avec ceux qui sont là


Emotion contemporaine 2 - connaissez vous la Variance ?

Publié par Agrithéâtre sur 24 Décembre 2020, 23:22pm

Variance

       L’information c’est des mots d’ordre nous dit Deuleuze en 1970. Il dit aussi, avec ses collègues philosophes, explicitement, que nous quittons les sociétés d’enfermement ( école, hôpital, prison, entreprise ) pour rentrer dans des sociétés de contrôles : nous seront désormais  enfermés chez nous.

       On nous informe d’un regain de la pandémie et on nous dit : restez chez vous, ne bougez pas. Nous devons d’abord croire l’information ensuite nous soumettre au mot d’ordre : ne bougez plus, sinon vous êtes morts !

       Ce « on » qui dit, donne l’ordre, c’est ce que Heidegger appelle «  Le sujet le plus réel de la quotidienneté ». C’est ce sujet qui nous fait tous pareil, et que construisent les totalitarismes. Le regain pandémique est prévu par des statistiques et il existe un indice mathématique qui quantifie la véracité de la prédiction statisticienne. C’est la variance.

       Lors de mes études en mathématiques, j’ai décroché en maîtrise, dès que j’ai sentit que l’outil de rêverie poétique formidable que sont les mathématiques ( et l’algèbre notamment ) , servaient aussi à concevoir des modèles de prédiction et de répartition de phénomènes très divers, allant de l’écoulement des fluides, à la propagation d’une pandémie, et que ces modèles n’étaient pas nécessairement fiables, que eux aussi étaient très fantaisistes. J’ai décroché une fois de plus de la dictature de la réalité. J’ai refusé la variance. J’ai accepté l’irruption du réel. Or le néo libéralisme n’accepte plus le réel et son désir n’est plus de gouverner la nature mais de créer des réalités virtuelles dès que le réel fait mine de pointer son nez.

Aujourd’hui quand « on » me dit reste chez toi et respecte la loi, je me rappelle de la variance et je me dit : et si je bouge, hein ? Quel « effet papillon » cela va t il produire ?

Alors la pandémie aura comme beaucoup de virus un sursaut, certainement, mais pas encore de nature à éradiquer l’humanité.

En revanche les statistiques et leurs corollaires, les normes, auront bien servit l’information à produire ses mots d’ordres, qui nous protègent de la mort certaine, et comme nous ne sommes pas des êtres dociles et raisonnables, la police se chargera de faire respecter la chose. Et comme avec bientôt peut être dix milliards d’habitants cela ne va pas être simple, on a rendu les nouvelles générations totalement dépendante des réseaux de « communication » par des terminaux individuels appelés portables et ces outils que l’on nous vend cher et qui ne cessent de se « perfectionner », sont dotés de logiciels qui nous localisent, nous délocalisent en balançant les IP ailleurs, connaissent nos goûts en matière de consommations de toutes sortes, nos liens affectifs, et vont donc permettre de contrôler les populations individus par individus. Lorsque trois cent millions de migrants déferleront sur l’Europe suite au réchauffement, de gigantesque serveurs analyseront les comportement des citoyens (individus) et pourront intervenir au nom de la Variance, de la sécurité, de la norme, à la vitesse de l’éclair pour établir un ordre planétaire appelé gouvernance mondiale. La gouvernance mondiale devient une nécessité de la mondialisation, ce n’est pas un complot ; Deleuze , Guatari et Foucault ne sont pas complotiste, nous sommes avertis depuis des décennies de ces choses, c’est une réalité que permet la technologie actuelle et qu’ appliqueront les gestionnaires de cette crise. Le covid 19 restera comme une sublime répétition générale du dérèglement général à venir. Soyons sérieux. Que faire ? Le mot d’ordre est « trier les déchets », alors trions les vraiment ! Plus de six mille ans de déchets ! Plus que trois milliards de pauvres. Patience. Ne réfléchissons plus, « on » laisse aller, les yeux fermés, le bal masqué…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents