Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Agrithéâtre,

L'Agrithéâtre,

le lieu culturel qui se construit avec ceux qui sont là


Colère, encore, l'action Française aux portes de la culture ?

Publié par Agrithéâtre sur 15 Mai 2023, 09:19am

Une loi suivit d'un décrêt, précédée d'un contrat. Le CER, contrat d'engagement républicain, qui oblige à un strict respect de la laïcité de notre pays. La loi ? Décret no 2021-1947 du 31 décembre 2021 pris pour l’application de l’article 10-1 de la loi no 2000-321 du 12 avril 2000 et approuvant le contrat d’engagement républicain des associations et fondations bénéficiant de subventions publiques ou d’un agrément de l’Etat. C'est sous la condition de signer ce contrat républicain que l'administration peut dispenser des subventions aux associations. 

On voit bien là une démarche de notre gouvernement de se prémunir contre des associations à caractère religieux, ou politique, avec cette peur montante de l'Islamisation et du terrorisme. 

L'état n'attribue donc des subventions qu'à ceux qui sont d'accord avec sa politique, et son idéologie ; c'est cela que "ça" veut dire, ne nous y trompons pas.

Magnifique démonstration par Wauquiez qui retire la totalité des subventions culturelle à la région Rhone Alpe !

150.000 € ! 

Le maire de Lyon a adressé ce vendredi un courrier à Laurent Wauquiez pour l'interpeller sur les nouvelles baisses de subventions touchant le secteur culturel.

 

Dans un courrier daté de vendredi, dont BFM Lyon a obtenu une copie, le maire de Lyon demande au président de la région Auvergne-Rhône-Alpes de "réexaminer sa décision" relative aux subventions culturelles.

Un "désengagement"

Grégory Doucet fait suite à la présentation ce vendredi  de l'attribution des subventions régionales aux organismes culturels. Il s'agit de "nouvelles évolutions budgétaires défavorables à certains acteurs du territoire", souligne le maire de Lyon à l'adresse de Laurent Wauquiez

"Je regrette [...] la nouvelle coupe brutale que vous faites subir aux Biennales, ou encore le désengagement total de la région auprès de Woodstower", poursuit Grégory Doucet dans sa lettre.

Il prend aussi pour exemple le "désengagement de la région" dans le financement du Théâtre nouvelle génération à Lyon qui avait été annoncé dès la fin Avril à la suite de critiques de la part de son directeur visant Laurent Wauquiez.

 

"Vous ne pouvez, Monsieur le Président, sanctionner un établissement au motif que les déclarations de son directeur, à titre syndical, vous déplaisent," ajoute l'élu écologiste.

Grégory Doucet s'inquiète du soutien qui sera apporté par la région Auvergne-Rhône-Alpes aux établissements culturels lyonnais qui ne sont pas concernés par les subventions examinées lors de la commission de vendredi"Monsieur le Président, je connais votre attachement à la réussite de projets culturels sur le territoire lyonnais", complète Grégory Doucet qui demande à Laurent Wauquiez de "maintenir l'indispensable coopération entre [les] deux collectivités".

Amaury Tremblay

Entre ces deux faits et événements, une loi et une coupe de subvention par un politique LR, qu’on ne me dise pas que la culture n’est pas encadrée par une idéologie . Et quand j’affirme que faire du théâtre est un acte politique, il va sans dire que tenir un propos devant une assemblée, n’est pas que dans le but de faire rire par un ridicule populaire. C’est aussi dispenser des idées, prendre position, et le fait d’être subventionné, par quelle institution que ce soit, montre à quel point les « professionnels de la culture «  que sont les directeurs de CDN, à commencer par eux, sont dépendants financièrement des subventions, qui vont de pair avec l’idéologie actuelle.

Où se trouve la liberté d’un centre culturel qui voit ses subventions supprimées parce qu’il a fait un festival de RAP ou la police était traitée de « Bâtards ». Et quand la police frappe à terre un fils d’immigré en le traitant de tous le noms empreints du racisme le plus haineux, est ce qu’on fait une coupe dans le budget de la police. J’ai plus d’un témoignage personnel  sur ce sujet.

C’est en ce sens que l’Agrithéâtre refuse l’aide des institutions et continue à se construire avec « ceux qui sont là ». Peut être que ceux qui « ne sont pas là » sont subventionnés, eux ? Mais ils sont tous préts à chanter la marseillaise, ainsi que l’impose le CER. Allez donc lire la chose. D’ailleurs la fédération de théâtre amateur en parle, du bout des doigts mais, quand même !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Féodalité. Je ne vois pas d'autre mot pour décrire la distribution des pouvoirs publics pratiquée de nos jours.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents